Déontologie

Code de déontologie

  • Ma clientèle se compose d’environ 76% de femmes, 12% d’hommes et 12% de couples (stats 2016).
  • Travaillant sur le corps et sur l’intime, les séances se déroulent sans aucun jugement.
  • Les massages bien-être ne sont pas à but médical ou thérapeutique. Ils ne visent qu’à détendre la personne massée et lui apporter un moment de relaxation.
  • Le massage s’abstient de tout prosélytisme politique ou religieux et n’a aucune connotation spirituelle ou mystique.
  • Le secret professionnel est garanti.
  • Au début de chaque séance, un bref entretien (un imprimé reprenant les principales contre-indications vous sera remis) permet d’évaluer l’état général de santé. Suivant l’état de santé, il peut être décidé de ne pas pratiquer le massage bien être en cas de contre indications notoirement connues:
    • Inflammations de la peau (dermatoses, infections cutanées, brûlure, plaies ou cicatrices récentes, plaies ouvertes, coupure)
    • Inflammations des articulations (entorses, déchirures musculaires ou ligamentaires, fractures tisseuses)
    • Maladies relatives aux os et squelette (ostéoporose,…)
    • Intervention chirurgicale récente (moins de trois mois)
    • Maladie infectieuse (bactérienne ou virale, forte fièvre)
    • Problèmes cardiaques (artériosclérose, hypertension, pace maker,…)
    • Troubles circulatoires (phlébite, varice, lymphangite…)
    • Un avis médical est requis pour tout type de cancer
    • Tout doute concernant un état pathologique imposera de demander l’avis favorable à son médecin.
  • J’utilise des produits de massages certifiés Bio.

Conformément à la loi du 30 avril 1946, au décret n°60665 du 4 juillet 1960, à l’article L 489 du Code de Santé Publique et au décret n°96-879 du 8 octobre 1996, il ne s’agit nullement d’un massage médical ou de kinésithérapie mais purement de technique de bien-être, détente et relaxation ou de confort.

Publié par

Alain Patrick

Le massage bien être à domicile